MEDIAS ET COMMUNICATION  20.05.2022

Rapport annuel 2021

Service de la consommation et affaires vétérinaires

Le Service de la consommation et affaires vétérinaires (SCAV) a publié son rapport annuel 2021. Les contrôles et analyses réalisés l’an dernier ont notamment mis en évidence les points suivants. Le taux de radioactivité mesuré en collaboration avec le Service de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF) dans la viande de sanglier était conforme aux normes prescrites. Les analyses visant à détecter la présence de radon dans l’eau potable n’ont pas révélé de dépassement des valeurs maximales prescrites par la loi. Les inspections des cantines scolaires et du commerce en ligne ont par contre mis en évidence un potentiel d’amélioration. Par ailleurs, l’Office vétérinaire cantonal a poursuivi son engagement pour le bien-être et la santé des animaux. Une attention particulière a été portée aux volailles en raison de la grippe aviaire et du programme prioritaire de la Confédération, ainsi qu’aux ovins et de la maladie du piétin.

 

Radioactivité et radon dans les aliments

Notre environnement influence la qualité des aliments, c’est pourquoi le SCAV a contrôlé, en 2021, la radioactivité présente dans les aliments. En collaboration avec le SCPF, la radioactivité de la viande de sanglier a été contrôlée. Les 32 échantillons analysés étaient tous conformes.

Le SCAV a également procédé à la détection de radon dans l’eau potable. Ce gaz rare d’origine naturelle est présent en Suisse avec des concentrations élevées dans plusieurs zones, comme le Jura ou la région alpine. En Valais, les zones concernées se situent notamment dans le massif du Mont-Blanc, la vallée de Saas et le Mattertal. Le radon peut être dangereux pour la santé, en particulier lorsqu’il est inhalé. Un risque accru de cancer du poumon ne peut être exclu. La présence de radon dans les habitations peut potentiellement provenir de l’eau potable. Les 20 réseaux d’eau potable analysés répondaient toutefois tous aux exigences légales en matière de concentration de radon.

 

Inspection dans les cantines scolaires

L’année dernière, l’inspectorat des denrées alimentaires a contrôlé davantage de cantines scolaires, de crèches et de garderies que les années précédentes. Ces analyses ont révélé un taux de non-conformité élevé: parmi les 111 établissements contrôlés, 61% n’étaient pas conformes. Dans la plupart des cas, il ne s’agissait néanmoins pas de défauts majeurs dans le domaine de l’hygiène. Les problèmes constatés concernaient notamment l’absence de contrôle des températures ou de traçabilité, le manque de matériel pour le nettoyage hygiénique des mains ou des dates de péremption dépassées.

 

Vente en ligne

De plus en plus d’entreprises alimentaires exploitent une boutique sur internet, en plus de leur magasin traditionnel. Souvent, elles ne sont pas ou peu conscientes des informations qui doivent être fournies sur les produits commercialisés en ligne. Pour les produits alimentaires préemballés proposés en ligne, les vendeurs doivent, à quelques exceptions près, fournir les mêmes informations que lors de la vente en magasin. Dix des onze établissements inspectés en Valais montraient des lacunes concernant les informations données sur les denrées alimentaires vendues en ligne. Des efforts importants doivent être faits par les entreprises qui proposent du commerce en ligne en matière d’information à la clientèle.

 

Protection des animaux

Après un recul dû à la situation épidémiologique en 2020, le nombre de signalements dans le domaine de la protection des animaux (en particulier concernant la maltraitance animale) a de nouveau fortement augmenté en 2021. L’augmentation des cas d’attaques par des chiens, constatée ces dernières années tant à l’encontre d’animaux que d’êtres humains, s’est poursuivie.

Par ailleurs, des contrôles approfondis ont été effectués dans les exploitations de plus de 50 volailles, dans le cadre du programme prioritaire mis en place par la Confédération. En guise de bilan provisoire, la moitié des exploitations contrôlées présentaient un ou deux défauts nécessitant des mesures correctives.

 

Santé animale

Dans le domaine de la santé animale, les efforts déployés pour lutter contre la diarrhée virale bovine (BVD) ont commencé à porter leurs fruits.

La lutte contre le piétin du mouton a démarré en Valais en 2021, en préparation du programme national obligatoire, planifié dès 2024. L’Office vétérinaire cantonal et la Confédération ont décidé de soutenir les détenteurs de moutons en proposant un assainissement volontaire dans le cadre d’un projet pilote préliminaire, auquel tous les détenteurs de moutons du canton peuvent s’inscrire jusqu’au 31 décembre 2023.

Aucune épizootie dite hautement contagieuse n’a été constatée en Valais en 2021. Les mesures prises par la Confédération pour protéger les volailles domestiques d’une infection par la grippe (influenza) aviaire transmise par les oiseaux sauvages ont été mises en œuvre dans les communes bordant le lac Léman. Ces mesures ont essentiellement consisté à éviter les contacts entre oiseaux sauvages et domestiques. Elles ont pu être communiquées directement aux 1700 détenteurs inscrits auprès du canton au moyen du système d’enregistrement en ligne mis en place en 2020. L’importance de cet enregistrement obligatoire, qui constitue un élément central de la prévention, a été rappelée à cette occasion, car la discipline d’annonce doit encore être améliorée: approximativement la moitié des détenteurs du canton sont actuellement enregistrés.

Le rapport annuel 2021 du Service de la consommation et affaires vétérinaires peut être consulté à l’adresse suivante: www.vs.ch/web/scav/rapports-annuels