MEDIAS ET COMMUNICATION  17.06.2022

Nouvelle formation pour détecter les situations

Violences domestiques

Une partie des personnes en contact avec une institution sociale ne mentionnent pas les violences domestiques vécues, alors qu’elles sont intimement liées à d’autres difficultés. Ainsi, pour les milieux professionnels, repérer la violence peut s’avérer difficile. Le nouveau module de formation DOSAVI leur fournit des outils permettant de détecter les situations de violences domestiques et de questionner, de façon ciblée et adéquate, les personnes potentiellement concernées pour les orienter vers un réseau spécialisé.

La violence au sein du couple ou de la famille a des répercussions sur la santé et la vie sociale des personnes touchées. Pourtant, au moment où elles sollicitent l’aide d’institutions pour d’autres difficultés, une partie des personnes qui vivent des violences n’en parlent pas. Dans le but d’améliorer durablement la situation des personnes concernées – qu’elles subissent ou exercent des violences – il est essentiel que les professionnelles et professionnels des institutions sociales sollicitées détectent une problématique de violence. Ils pourront ainsi les orienter de manière adéquate vers une aide ciblée auprès d’un service d’aide aux victimes ou auprès d’une structure pour personnes auteures de violences.

Le nouveau module de formation DOSAVI est proposé par l’Office cantonal de l’égalité et de la famille (OCEF) en collaboration avec la Haute école de travail social de la HES-SO Valais-Wallis. Il a été conçu grâce à l’implication d’intervenantes et intervenants sociaux et de personnes spécialisées dans l’intervention face à la violence au sein du couple et de la famille. Il s’adresse à toute personne travaillant dans le domaine santé-social et pouvant être en contact avec des personnes potentiellement concernées par des problèmes de violences domestiques. D’une durée de deux jours, il a pour but de:

1. renforcer les pratiques de détection et d’orientation de personnes confrontées à la violence dans le couple;

2. acquérir une habileté professionnelle pour repérer des signes de la violence dans le quotidien des personnes rencontrées, pour s’autoriser à les questionner et à poser l’hypothèse de l’éventuelle présence de la violence;

3. développer des compétences professionnelles pour aider les personnes concernées à se rendre compte de leur intérêt à solliciter une aide ciblée sur la violence, respectivement à être accompagnées lors de la prise de contact avec un service spécialisé;

4. encourager les professionnelles et professionnels à interpeller le réseau d’intervention de lutte contre les violences dans le couple.

 

Trois sessions auront lieu cette année à la HES-SO Valais-Wallis à Sierre: en français les 25 et 26 août ainsi que les 3 et 4 novembre, en allemand les 20 et 21 octobre.

Informations complémentaires et inscription sur:
www.egalite-famille.ch/dosavi