MEDIAS ET COMMUNICATION  22.07.2022

Le tir d’un loup ordonné dans la région du Val-d’Illiez

Grand prédateur

Le chef du Département de la sécurité, des institutions et du sport (DSIS), Frédéric Favre, a ordonné le tir d’un loup dans la région du Val-d’Illiez. Le grand prédateur a tué 12 animaux de rente en situation protégée. Les conditions sont donc réunies pour ordonner le tir selon l’ordonnance révisée de la loi fédérale sur la chasse (OChP) entrée en vigueur le 15 juillet 2021. Cette dernière permet le tir du grand prédateur à partir de dix ovins ou caprins tués sur une période de quatre mois.

Le tir d’un loup a été ordonné au Val-d’Illiez dans la région de Chésery – Fontaine Blanche. Le chef du Département de la sécurité, des institutions et du sport (DSIS), Frédéric Favre, a pris cette décision après avoir demandé une analyse de la situation aux services de l’Etat concernés. Le Service de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF), compétent en matière de régulation des espèces protégées, et le Service de l’agriculture (SCA), compétent en matière de protection des troupeaux, ont dénombré 12 animaux de rente tués en situation protégée. Selon le SCPF, la présence d’un loup isolé est attestée.

Les conditions pour le tir d’un loup isolé sont donc remplies, selon l’article 9bis de l’ordonnance fédérale révisée sur la chasse (OChP). Les nouvelles dispositions, entrées en vigueur le 15 juillet 2021, autorisent les autorités cantonales à ordonner un tir à partir de dix ovins ou caprins tués sur une période de quatre mois dans des situations protégées ou non protégeables.

La décision de tir sera publiée dans le Bulletin officiel du vendredi 22 juillet, date à partir de laquelle l’autorisation sera valable 60 jours, aussi longtemps que des animaux de rente se trouvent dans le périmètre de tir.