MEDIAS ET COMMUNICATION  15.10.2021

Le Conseil d’Etat soutient la construction d’un tunnel multifonctionnel au Grimsel

Le Conseil d’Etat valaisan soutient, parmi les variantes à l’étude, la construction du tunnel multifonctionnel du Grimsel dans lequel seraient regroupées une ligne ferroviaire et une ligne à haute tension. En plus de garantir l’approvisionnement en électricité actuel et futur, cette solution innovante comblerait une lacune dans le réseau ferroviaire suisse, ouvrant ainsi des perspectives en termes de développement touristique et économique pour toute la région alpine.

La ligne à haute tension du Grimsel fait partie intégrante du projet «Réseau stratégique 2025» de la Confédération. Dans ce cadre et afin de pouvoir assurer un approvisionnement en électricité au niveau national, Swissgrid doit renforcer un tronçon de 27 kilomètres de ligne à haute tension entre Innertkirchen (BE) et Ulrichen (VS). A cet effet, différents tracés ont été élaborés comportant des variantes de lignes aériennes, semi-souterraines ou souterraines ainsi qu’une sous-variante que le Gouvernement valaisan a décidé de soutenir. Il s’agit de la construction d’un tunnel multifonctionnel à voie unique combinant transport ferroviaire de voyageurs et transport d’électricité.

Le Conseil d’Etat estime que la réalisation d’un tel projet constitue une opportunité unique pour le Valais. Les retombées seraient nombreuses tant sur le plan économique et touristique, qu’en termes de mobilité et de préservation du paysage. En effet, 121 pylônes électriques au Grimsel pourraient être démontés, dont 34 situés sur le territoire de sites naturels d’importance nationale. De plus, en reliant l’Oberland bernois (Innertkirchen) et la vallée de Conches (Oberwald), le tunnel ferroviaire du Grimsel améliorerait significativement l’accessibilité aux régions de montagne. Il engendrerait une offre touristique attractive comme par exemple des trains directs entre Montreux et St-Moritz ou entre Zermatt et Lucerne ou Interlaken.

Actuellement les études techniques des différentes variantes se poursuivent. Le Conseil fédéral devrait se prononcer ensuite sur le choix du tracé et de la technologie. Si la variante incluant le projet de tunnel multifonctionnel devait être retenue, une inauguration pourrait être espérée à l’horizon 2033. A ce jour, son coût de construction est estimé à quelque 600 millions de francs avec une clé de répartition qui reste à définir entre les différentes parties prenantes.