MEDIAS ET COMMUNICATION  21.02.2020

Lancement du projet d’assainissement de l’ouvrage pour restaurer le trafic poids lourd

Les analyses du viaduc de Riddes sont terminées et confirment le bien-fondé des restrictions actuelles de tonnage sur l’ouvrage. Afin de restaurer le trafic poids lourd au plus vite, un projet d’assainissement a été lancé. Il permettra de prolonger la durée de vie du viaduc d’au moins une dizaine d’années. En parallèle, l’étude des variantes concernant l’avenir de la jonction autoroutière et de la route cantonale au-delà de ces dix ans a également été lancée.

Depuis le 8 juillet 2019, le viaduc de Riddes est fermé pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Cette mesure de précaution a été prise à la suite d’une inspection qui a révélé divers types de dommages. Entre autres choses, certains câbles de précontrainte sont ponctuellement affectés par de la corrosion. Les études complémentaires ont confirmé l’état de dégradation du pont et donc la pertinence des mesures prises.

Sur cette base, les autorités cantonales compétentes et l’Office fédéral des routes (OFROU) ont décidé de commencer un projet d’assainissement permettant de restaurer dans les meilleurs délais le trafic 40 tonnes. Ces travaux importants vont permettre de prolonger la durée de vie de l’ouvrage, propriété de la Confédération et du canton, d’au moins une dizaine d’années. Estimés à une dizaine de millions de francs, les travaux se dérouleront durant les trois prochaines années. Jusqu’à leur réalisation, le viaduc restera interdit au trafic de plus de 3,5 tonnes. En parallèle, il a également été décidé le lancement de l’étude des variantes concernant l’avenir de cette jonction autoroutière et de la route cantonale, ceci afin de pouvoir réaliser la variante retenue au cours de la prochaine décennie.