MEDIAS ET COMMUNICATION  18.11.2022

Lancement d’une analyse sur le projet

3 e correction du Rhône

Dans le cadre de la réalisation de la 3e correction du Rhône (R3), le Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement lance une analyse pour déterminer si le projet tel que défini à ce jour est le plus approprié afin de répondre aux défis actuels et futurs. Depuis le lancement du projet il y a 22 ans, ceux-ci ont en effet fortement évolué. Il s’agit également de tirer les enseignements de l’ensemble des travaux réalisés jusqu’à présent. Les résultats de cette analyse sont attendus avant l’été 2023.

Le contexte dans lequel s’inscrit le projet de 3e correction du Rhône a fortement évolué depuis la décision de son lancement en 2000 et le début des travaux en 2009. Le changement climatique induit une augmentation des dangers et des risques qu’ils génèrent sur un territoire dont l’utilisation est toujours plus dense. Différents enjeux ont également pris de l’importance comme la gestion des sites pollués ou le souhait de mieux assurer à long terme le maintien des terres agricoles, via les surfaces d’assolement. Par ailleurs, la démarche fait écho aux préoccupations du Grand Conseil. Trois postulats portant sur le fonctionnement et les objectifs de R3 ont en effet été déposés entre décembre 2020 et décembre 2021.

Face à ces évolutions et afin de soutenir les réflexions du comité de pilotage de la 3e correction du Rhône (COPIL R3), en tirant notamment les enseignements de l’ensemble des travaux réalisés depuis 2009, le Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement (DMTE) a commandé une analyse qui sera menée dès la mi-novembre 2022. Cette analyse devra apporter des éléments d’appréciation afin de déterminer si le projet de 3e correction du Rhône tel que défini à ce jour est le plus approprié pour répondre aux défis et besoins actuels. Elle examinera si des adaptations du projet sont nécessaires, si oui lesquelles, en tenant compte de la marge de manœuvre accordée par le Plan d’aménagement de la 3e correction du Rhône (PA-R3). L’accélération de la mise en œuvre du projet et l’optimisation de son organisation seront également prises en compte dans cette analyse. Les experts indépendants mandatés remettront leur rapport avant l’été 2023. Les travaux de 3e correction du Rhône se poursuivent conformément à la planification établie.

Le COPIL R3 fait partie de la nouvelle gouvernance de la 3e correction du Rhône mise en place le 1er janvier 2022. Il est présidé par le chef du Service des dangers naturels (SDANA) et composé des services étatiques valaisans concernés, de l’Office fédéral de l’environnement et du canton de Vaud. Le COPIL a pour mission principale de proposer au Conseil d’Etat une stratégie générale visant à poursuivre la réalisation de la 3e correction du Rhône tout en prenant en compte la gestion intégrée des risques.