MEDIAS ET COMMUNICATION  03.08.2018

La Fondation Pierre Gianadda première lauréate

Le Conseil d’Etat décerne un nouveau Prix culture et économie Valais, destiné à honorer une institution, une entreprise ou une manifestation qui contribue à la fois aux développements de la culture et de l’économie. Pour sa première édition, le Prix est attribué à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny.

 

La valorisation du développement conjoint de la culture et de l’économie

A l’initiative conjointe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture et de celui de l’économie et de la formation, le Conseil d’Etat a institué un Prix culture et économie Valais. Le but est d’honorer et de valoriser l’engagement d’une institution, d’une entreprise ou d’une manifestation qui inscrit son action dans le développement conjoint de la culture et de l’économie. Il est prévu de remettre annuellement le Prix culture et économie Valais d’un montant de 20 000 francs.

 

Les critères de choix

Le lauréat est choisi par le Conseil d’Etat en tenant compte des critères suivants: l’originalité, la qualité et l’exemplarité des productions et réalisations attestées à la fois par les milieux culturels et économiques; la portée et l’intensité dans la durée du rayonnement national et international; l’impact et les retombées en matières culturelle et économique pour le Valais; un modèle de financement solide et durable.

 

La Fondation Pierre Gianadda première lauréate du Prix

La Fondation Pierre Gianadda à Martigny est la première lauréate du Prix culture et économie Valais. Ouverte au public le 19 novembre 1978, elle fête cette année ses quarante ans. Créée par Léonard Gianadda en mémoire de son frère Pierre décédé accidentellement en 1976, la fondation est construite sur un terrain offert par son fondateur et sur lequel a été mis au jour un temple celte conservé au cœur du bâtiment.

Dès son origine, la fondation est conçue comme un lieu dynamique qui réunit le Musée gallo-romain qui présente les collections archéologiques cantonales en provenance du site de Martigny, un espace dédié aux expositions temporaires et aux concerts ainsi qu’un musée de l’automobile. A ces premières infrastructures sont venus s’ajouter, dès 1984, un parc des sculptures présentant une exposition permanente d’œuvres du XXe siècle par des artistes de renom international, ainsi que, depuis le milieu des années 90, un second lieu d’exposition, le Vieil Arsenal, et le Pavillon Szafran.

La fondation emploie près de trente salariés pour un budget annuel de quelque sept millions de francs suisses. Elle a réussi à se tailler une solide réputation dans le monde des arts et, en quarante ans, a accueilli près de dix millions de visiteurs.

Entreprise culturelle largement financée par le mécénat privé, la Fondation Pierre Gianadda contribue de manière notable à étoffer l’offre à destination des hôtes du Valais. Connue et reconnue aux plans national et international, elle contribue à la notoriété de l’ensemble du canton. Son 40e anniversaire atteste de sa solidité et de sa durabilité.