MEDIAS ET COMMUNICATION  20.01.2023

Extension de la collaboration entre les cantons du Valais et de Nidwald

Échanges linguistiques

Les cantons du Valais et de Nidwald ont signé à Stans un partenariat pour promouvoir les échanges linguistiques entre les deux cantons. La collaboration actuelle sera étendue avec de nouveaux projets pour tous les degrés scolaires. L’apprentissage d’une deuxième langue reste un objectif important pour la formation valaisanne.

Les cantons de Nidwald et du Valais coopèrent depuis 2012 avec succès dans le domaine de la promotion des échanges linguistiques. Au fil des ans, en plus des programmes proposés au niveau de l’école obligatoire, une collaboration s’est développée au niveau du secondaire II. Les deux cantons ont choisi d’officialiser ces démarches avec la signature d’un partenariat par les conseillers d’Etat des deux cantons, Christophe Darbellay pour le Valais et Res Schmid pour Nidwald.

Les deux cantons de Nidwald et du Valais occupent les premières places dans la statistique nationale des échanges linguistiques. Ce partenariat solidifie et développe les programmes déjà lancés, comme l’échange individuel pour les élèves sous le titre «Vas-y! Komm!» ou l’échange d’enseignants «Ecoles en échange Nidwald-Valais». Il soutient également la création de nouveaux projets de collaboration. L’accès aux jeunes et aux enseignants à la mobilité sous toutes ses formes (échanges de classe et individuels, de professeurs et de directions) sera ainsi facilité pour tous les degrés de la scolarité obligatoire et post- obligatoire, de l’école primaire au cycle d’orientation, au collège et à l’école professionnelle, pour les étudiants de la Haute école pédagogique (HEP) ainsi que pour le corps professoral, dans le but de promouvoir l’apprentissage d’une autre langue nationale. Cet objectif fait partie intégrante du programme gouvernemental du canton du Valais.

Les programmes proposés et à développer sont soutenus à la fois par l’agence nationale Movetia, par les budgets des Bureaux des échanges linguistiques des deux cantons, ainsi que par les Services de l’enseignement des deux cantons intéressés. Le canton prend à sa charge les frais de remplacement des enseignants qui participent aux programmes d’échanges de professeurs.