MEDIAS ET COMMUNICATION  13.05.2022

Développement des capacités d’accueil

Conflit en Ukraine

Depuis la mi-mars, 1568 réfugiés en provenance d’Ukraine ont été accueillis en Valais. Si la majorité d’entre eux sont actuellement logés au sein de familles d’accueil, les besoins en hébergements collectifs sont très importants. C’est pourquoi, en plus de l’ouverture de quatre nouveaux centres, l’Etat du Valais a décidé d’installer, dans le courant du mois de mai, une cinquantaine de conteneurs-habitat sur le site du domaine des Barges à Vouvry, afin d’y augmenter le nombre de places disponibles. Afin de coordonner au mieux l’arrivée et l’attribution des logements pour les réfugiés, un centre de premier accueil de 127 places a été ouvert dans les anciens locaux de la HES-SO Valais-Wallis à Sion avec le soutien de la protection civile.

Depuis le 15 mars 2022, le Valais accueille en moyenne une trentaine de personnes par jour en provenance d’Ukraine. Au total, au 19 avril 2022, 1568 réfugiés ukrainiens ont été enregistrés dans le canton. Plus de deux tiers d’entre eux sont logés auprès de particuliers, au sein de familles d’accueil. Pour autant, les besoins en matière de logements collectifs sont très importants et le canton doit augmenter fortement ses capacités d’accueil dans le domaine. C’est pourquoi, en plus des centres existants, l’Office cantonal de l’asile (OASI) a déjà ouvert quatre nouveaux centres d’hébergement, auxquels il est prévu d’ajouter deux centres supplémentaires au début du mois de mai (en italique) :

Anzère (2 centres) 62 et 45 places

Ovronnaz 48 places

Fiesch 62 places

Saint-Gingolph (début mai) 108 places

Le Châtelard (début mai) 67 places

 

L’OASI développe également les capacités d’hébergement de centres existants. Dans le courant du mois de mai, une cinquantaine de conteneurs-habitat, pour un maximum de 200 places disponibles, seront ainsi installés au domaine des Barges à Vouvry. En fonction de l’évolution des besoins, le nombre de conteneurs pourra encore y être augmenté. Ce site, déjà dévolu à l’accueil de requérants d’asile, se prête particulièrement bien à ce type d’installation car de grands espaces extérieurs y sont disponibles. A ce jour, le canton dispose, hors familles d’accueil, d’environ 628 places d’hébergement immédiatement disponibles. En cas de besoin urgent supplémentaire, il pourrait également utiliser, de manière provisoire et en dernier recours, les abris de protection civile.

Afin de coordonner au mieux l’arrivée des réfugiés et l’attribution des logements, un centre unique de premier accueil de 127 places a été ouvert dans les anciens locaux de la HES-SO Valais-Wallis à Sion. Les personnes en provenance d’Ukraine y séjourneront au maximum quelques jours, avant d’être placées en logement collectif puis de rejoindre leur logement.

Les appartements proposés par l a population valaisanne sont en train d’être validés par l’OASI, avant d’être attribués à des migrants. Par ailleurs, l’OASI recherche encore, dans toutes les régions du canton, des infrastructures d’hébergement dans des appartements ou en logement collectif idéalement d’une capacité de 60 à 80 places. Un guichet cantonal unique se charge de réceptionner les propositions. Celui-ci peut être contacté de préférence à l’adresse entraide2022valais@admin.vs.ch ou par téléphone a u 027 606 48 74. Par ailleurs, les personnes intéressées à servir de famille d’accueil doivent impérativement s’inscrire sur le site de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), mandatée par le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM), et qui collabore avec le canton.

Statistiques quotidiennes sur la situation en Valais:

http://www.vs.ch/entraide2022