MEDIAS ET COMMUNICATION  10.09.2021

Des stèles funéraires exceptionnelles ont été exposées au Pénitencier à Sion avant Zurich et Londres

«Le voyage des stèles», une exposition du 3 au 5 septembre

Le temps d’un week-end, le public valaisan a eu l’occasion unique d’admirer trois stèles exceptionnelles datant du Néolithique, dont, en primeur, la plus fraîchement découverte sur le site de Don Bosco en 2018. De nombreuses activités et visites thématiques ont animé le centre d’expositions du Pénitencier à Sion du 3 au 5 septembre à l’occasion de journées portes ouvertes gratuites. Les trois stèles exposées seront ensuite transférées au Musée national suisse de Zurich. Elles y rejoindront cinq autres stèles sédunoises pour une exposition de référence sur le mégalithisme européen. Signe de la valeur des sous-sols de la capitale valaisanne, deux des stèles prêtées à Zurich seront par la suite exposées au British Museum de Londres en 2022.

Les trouvailles fortuites faites à Sion et les vestiges mis au jour lors d’interventions archéologiques attestent d’une occupation continue allant du Mésolithique à nos jours. Les sous-sols de la commune recèlent de nombreux vestiges archéologiques et les travaux de construction et d’aménagement du territoire ne cessent d’en révéler de nouveaux. La capitale valaisanne est réputée pour ses structures funéraires remarquables et ses sites archéologiques de renommée internationale tels que ceux du Petit-Chasseur, de Sous-le-Scex ou de Don Bosco.

 

Une découverte présentée en primeur au public valaisan

Le gisement de Don Bosco, situé au nord de la ville, a livré au cours des dernières décennies un nombre important de sépultures individuelles et multiples ainsi qu’un mobilier archéologique d’une grande richesse. Les tombes à inhumation, à crémation et les structures tumulaires attestent du caractère funéraire de ce site depuis la fin de l’âge du Bronze jusqu’à l’époque médiévale. En 2018 et 2019, un dolmen du Néolithique final (2800-2400 av. J.-C.) et quatre magnifiques stèles anthropomorphes gravées y ont été mis au jour. La plus remarquable de ces stèles, entièrement restaurée, a été présentée en exclusivité au public du 3 au 5 septembre au centre d’expositions du Pénitencier à Sion, en compagnie de deux autres stèles découvertes sur le site du Petit-Chasseur dans les années soixante.

 

Un programme de fête à la mesure de l’événement

La journée du vendredi 3 septembre a été exclusivement consacrée aux visites de classes. Les écoliers sédunois ont donc eu la primeur de la découverte de l’exposition avant que celle-ci ne soit accessible gratuitement au grand public lors des journées portes ouvertes du samedi 4 et dimanche 5 septembre, de 11 heures à 18 heures Lors de ces deux journées de célébration, la population a notamment eu l’occasion d’assister à des présentations commentées par un panel de spécialistes, à des démonstrations ainsi qu’à un atelier d’archéologie expérimentale. Une animation autour du thème de la décoration des stèles a également été proposée aux familles. Les enfants ont ainsi pu exprimer leur créativité en s’essayant à l’ornementation de stèles factices.

 

Exportation prestigieuse des vestiges sédunois

Les trois stèles exposées à Sion seront ensuite transportées au Musée national suisse de Zurich. Elles y rejoindront cinq autres stèles sédunoises prêtées dans le cadre de l’exposition «Hommes. Sculptés dans la pierre», qui réunira des représentations anthropomorphes provenant de plusieurs pays d’Europe du 17 septembre au 16 janvier prochains. À la suite de l’exposition du Musée national, deux stèles seront transférées de Zurich au British Museum de Londres afin d’y être présentées lors de l’exposition «The World of Stonehenge» du 17 février au 17 juillet 2022. Au terme de ces voyages, les stèles sédunoises retrouveront leur place au Musée d’histoire du Valais – site du Pénitencier.