MEDIAS ET COMMUNICATION  20.01.2023

Dénonciation pénale

Acte de braconnage présumé d’un lynx

Le Service de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF) a déposé une plainte pénale contre inconnu auprès du Ministère public. Cette dénonciation intervient à la suite du rapport d’autopsie rendu par l’Institut de pathologie animale de l’Université de Berne (FIWI) concernant un lynx retrouvé mort dans la région de Crans-Montana. L’autopsie a révélé la présence d’éclats de balle dont la localisation et l’étendue suggèrent un lien direct avec la mort de l’animal. Le SCPF, tout comme le Département de la sécurité, des institutions et du sport (DSIS), rappellent qu’ils condamnent fermement tout acte de braconnage à l’encontre des espèces protégées telles que le lynx.

Le Service de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF) a pris connaissance du rapport d’autopsie d’un lynx retrouvé mort dans la région de Crans-Montana. Selon la procédure officielle de l’aide à l’exécution de la Confédération relative à la gestion du lynx en Suisse (Plan Lynx), le félin a été envoyé à l’Institut de pathologie animale de l’Université de Berne (FIWI). L’autopsie a mis en évidence des fragments de métal compatibles avec ceux d’un tir par balle dont la localisation et l’étendue suggèrent un lien direct avec la mort de l’animal. Le lynx est une espèce strictement protégée et son braconnage constitue un délit de chasse poursuivi d’office.

Le SCPF tout comme le Département de la sécurité, des institutions et du sport (DSIS) rappellent qu’ils condamnent fermement les actes de braconnage et qu’ils luttent activement contre le braconnage de toutes les espèces protégées, y compris du lynx. Tout soupçon de braconnage porté à la connaissance du SCPF est analysé. S’il s’avère fondé, le cas est transmis aux autorités compétentes. Le SCPF a donc déposé une plainte pénale contre inconnu auprès du Ministère public. Une enquête a été ouverte.