MEDIAS ET COMMUNICATION  14.09.2018

Découverte de stèles gravées exceptionnelles à Don Bosco

ARCHÉOLOGIE

Deux magnifiques stèles funéraires ornées ont été découvertes lors des fouilles archéologiques menées sur le dolmen de Don Bosco à Sion. Après leur mise au jour au début de l’été, les deux grandes dalles ont été déplacées afin d’être étudiées. Lors de cette opération, il est apparu que ces stèles étaient gravées, ce qui en fait une découverte majeure au niveau européen. Elles apporteront de précieuses informations sur les rituels funéraires, l’organisation sociale et la pensée symbolique 3000 ans avant notre ère.

 

La présence de stèles funéraires ornées sur le site de Don Bosco représente une découverte majeure, 57 ans après celle des premières stèles de l’avenue du Petit-Chasseur. Les gravures, situées sur la face inférieure de deux grandes dalles couchées, se sont révélées lors du déplacement de ces dernières à la grue. La première, qui a conservé la forme d’un corps humain, porte un collier et les traces d’une ceinture stylisés, alors que les mains sont figurées avec un certain réalisme. Sa position de découverte semble indiquer que la représentation humaine faisait face au monument funéraire.

 

La seconde stèle, dont la tête a malheureusement disparu, a été abandonnée à l’intérieur de la chambre funéraire, quelques centimètres au-dessus des ossements des défunts inhumés. Elle porte un décor particulièrement riche de colliers, de pendentifs en double spirale ainsi que la représentation d’une ceinture. Les deux bras fléchis sont également figurés. Ces chefs-d’œuvre de la préhistoire sont d’un style comparable à celui de la phase ancienne des stèles du site du Petit-Chasseur qui ont fait la renommée internationale de Sion dans le monde archéologique.

 

Les stèles de Don Bosco seront nettoyées et étudiées selon les dernières méthodes développées pour en assurer une observation complète de même qu’une conservation intacte dans leur état de découverte. Ces traitements permettront également de découvrir d’autres motifs encore cachés sous les résidus terreux ou visibles uniquement sous un éclairage particulier.

 

La suite des fouilles sera consacrée à l’étude de la chambre funéraire et des ossements qui y ont été déposés.

 

Cette découverte exceptionnelle confirme l’importance du site de Don Bosco mais également celle de la ville de Sion, haut lieu de l’archéologie européenne.