29.04.2022

Le Valais sera classé en zone à faible prévalence

Feu bactérien

Trois ans après la découverte d’un nouveau foyer de feu bactérien dans des cultures de pommiers et de poiriers de la plaine du Valais central, les mesures de lutte imposées par le Service de l’agriculture et l’engagement des producteurs n’ont pas permis d’éradiquer la bactérie. Même si la maladie a pu être circonscrite à un périmètre restreint, le canton perd son statut de zone protégée et sera désormais classé en zone à faible prévalence par l’Office fédéral de l’agriculture. L’objectif poursuivi demeure le maintien d’une présence aussi faible que possible de cette maladie grave, afin de réduire au minimum les dégâts économiques pour la production de fruits à pépins. Des mesures de lutte contraignantes sont par conséquent maintenues. Il s’agit en particulier de l’obligation de surveillance, de signalement et de lutte, qui s’applique aux propriétaires et exploitants de fruits à pépins et de plantes hôtes du feu bactérien.