Aide financière extraordinaire en faveur des éleveurs

Animaux de rente tués par des loups

Au vu du nombre croissant d’attaques de loups, le chef du Département de la sécurité, des institutions et du sport (DSIS), Frédéric Favre, a décidé, en collaboration avec le chef du Département de l’économie et de la formation (DEF), Christophe Darbellay, d’accorder une aide financière extraordinaire aux éleveurs dont les animaux de rente ont été tués. Le soutien financier se situe entre 100 et 300 francs par animal. Il est accordé de manière rétroactive dès le 1er janvier 2022. L’aide vient compléter les indemnisations de base versées par le Service de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF). Elle constitue une participation aux frais supplémentaires que cette situation engendre pour les éleveurs, ainsi qu’une participation aux pertes liées aux animaux de rente non retrouvés ne pouvant généralement pas être indemnisés.