Bilan 2019

Feu bactérien et autres bioagresseurs

La maîtrise phytosanitaire des cultures arboricoles a été difficile en 2019, notamment en raison des conditions climatiques particulières. Le printemps froid et humide ainsi que les fortes précipitations ponctuelles d’été et d’automne ont favorisé le développement de maladies et ravageurs des cultures. Le feu bactérien a touché 32 hectares de cultures fruitières pour un montant d’indemnisation de 740 000 francs. Des dégâts localement importants de bactériose, de tavelure, de drosophile et de cochenille ont également été enregistrés.